Au début du mois de Février 2019 nous fêtions les 15 ans d’existence du plus grand et plus puissant réseau social du monde, Facebook. Depuis 15 ans notre façon d’utiliser les réseaux sociaux et leur nombre ont pris des proportions que peu avaient imaginé. Au vu de leurs forces actuelles, nous pouvons légitimement nous demander ce qu’il adviendra de ces réseaux demain.

Avant de développer l’avenir probable des réseaux sociaux, faisons un point sur les réseaux sociaux actuels et la force qu’ils ont aujourd’hui.

 

I – Les réseaux sociaux aujourd’hui


 

Bien que de nombreux réseaux sociaux aient émergé depuis l’avènement de Facebook, la firme reste le leader mondial incontestable. Pour prouver cela nous pouvons utiliser l’outil Google Trends que nous avons pu découvrir dans un article précédent.

google-trend-réseau-sociaux

Sur les 5 dernières années, on peut remarquer que l’intérêt de Facebook est en baisse en France (la tendance est similaire si l’on prend l’ensemble des pays du monde). Mais on remarque également que Facebook reste le leader incontestable. La ligne bleue correspond à Facebook et les autres réseaux sociaux en comparaison sont Instagram, Twitter et Linkedin.

On parle de réseaux sociaux mais on s’aperçoit que ceux que l’on nomme les réseaux sociaux s’apparentent de plus en plus à des médias sociaux. En effet, ils sont de plus en plus utilisés pour véhiculer des messages et des idées plutôt que pour créer des communautés et des liens entre les personnes.

Ces réseaux sont depuis plusieurs années devenus des ressources incontournables pour les stratégies marketing et web-marketing des entreprises.  Il n’est pas rare aujourd’hui d’avoir dans son fil d’actualité autant de publications d’entreprises que de nos contacts.

Ces outils numériques de par leur fonction de créateur de liens nous ont fait passer dans une autre forme de consommation d’Internet, une nouvelle ère. Avant l’avènement de ces plateformes, en tant qu’internautes, nous n’étions que de simple consommateur et ceux qui créaient pour le web étaient minoritaires. Depuis le développement de ces plateformes, nous sommes devenus des acteurs en publiant sur ces médias et en interagissant sur ces mêmes médias.

Au regard de la dernière décennie peu de choses ont changé sur les réseaux sociaux. Les mêmes réseaux sont toujours présents et les positions restent stables entre les plateformes (Facebook, Twitter, Linkedin, Pinterest, Instagram, Youtube, Viadeo). Cela constitue un véritable marché où les nouveaux entrants sont nombreux mais ils peinent à s’imposer face aux plateformes déjà établies. La principale raison est que les internautes ont dorénavant leurs habitudes sur ces réseaux comme un consommateur lambda avec des marques de vêtements, alimentaires et bien d’autres.

 

Aujourd’hui, on distingue deux sphères à travers ces réseaux :

 

La première avec d’un côté les entreprises et organisations qui communiquent pour accroître leur visibilité et leur notoriété sur le web. Les réseaux sont alors présents pour apporter de l’information commerciale à l’ensemble des personnes connectées. D’ailleurs en France en 2018, on estime à 38 millions le nombre d’utilisateurs actifs sur les réseaux sociaux. (https://www.slideshare.net/wearesocial/le-digital-en-france-en-2018 Slide 8). Un développement économique pour une société par les réseaux sociaux est aujourd’hui parfaitement possible. Que cela soit de façon naturelle avec des publications et du Community Management ou de façon payante avec des publications sponsorisées.

La deuxième sphère va être l’ensemble des internautes sur les réseaux sociaux qui vont être les acteurs et consommateurs des contenus et des plateformes. Le phénomène “réseaux sociaux” est devenu tellement puissant qu’un nouveau lexique est apparu pour qualifier de nouveaux comportements. Un exemple de cela, le FOMO ou Fear Of Missing Out que l’on peut traduire par “la peur de manquer quelque chose”. La connexion permanente grâce à nos smartphones va créer chez certains individus une peur de manquer un événement ou une actualité sur les réseaux sociaux, ce que l’on nomme alors le FOMO. Démontrant un peu plus cette puissance des réseaux sociaux sur les internautes.

Bien qu’il y ai une perte de confiance envers certains réseaux sociaux notamment dû à la protection et l’utilisation des données personnelles (Cambridge Analytica, etc..). Il n’en reste pas moins que les réseaux sociaux ont encore aujourd’hui une force indéniable et de beaux jours devant eux. Ils feront alors partie de notre futur.

illustration-reseaux-sociaux-inwin-demain

II – Les réseaux sociaux de demain


 

Une projection à long terme

Pour comprendre les possibles changements des réseaux sociaux, il faut dans un premier étudier les évolutions probables de notre monde. L’une des évolutions avec l’impact le plus important sur nos vies semble être l’intelligence artificielle. On peut définir imparfaitement l’IA comme “un système complexe qui a pour capacité de reproduire une ou plusieurs fonctions propres à l’intelligence humaine.” Ainsi ces intelligences seront en mesure d’effectuer des tâches que nous réalisons avec l’erreur humaine en moins et de manière plus efficace.

Ces formes d’intelligence seront possiblement utilisées par les réseaux sociaux pour le traitement des données. Car les réseaux sociaux étant gratuits, leurs activités consistent à étudier et utiliser les données que l’on met sur ces sites pour les retraiter dans différents buts.

“Quand c’est gratuit, c’est que vous êtes le produit.”

Une autre évolution de notre futur sera “les objets connectés”. Comme on peut le voir sur les différents salons (technologique, automobile, habitat, etc …), les exposants connectent de plus en plus les nouveaux produits qu’ils conçoivent. On voit les voitures autonomes, la domotique, les assistants vocaux arriver doucement et sûrement dans nos quotidiens.

Avec ces deux évolutions majeures, nul doute que les réseaux sociaux auront un lien avec l’IA et les objets connectés.

 

Que peut-on alors imaginer pour les réseaux sociaux avec ces deux évolutions ?

 

Au vu de la somme d’informations que des plateformes comme Youtube, Facebook, Instagram et toutes les autres connaissent sur nous. On peut très bien imaginer qu’ils pourront nous aider dans nos choix et notre communication avec les IA et les objets connectés. Ils pourront devenir le lien entre nous et ces technologies. Le fait que ces technologies connaissent nos préférences nous simplifierait nos quotidiens.  À travers cela, on peut imaginer des commandes de produits automatiques en fonction de chaque objet connecté, nous libérant ainsi plus de temps. Nous pourrons même voir plus loin avec un traitement des données complexes, ces technologies pourraient grâce aux données des réseaux sociaux émettre un avis et effectuer des démarches fonctionnelles ou administratives à notre place. Nous permettant d’avoir les meilleures décisions en fonction de notre situation (banque, assurance, placement, immobilier, transport, etc …).

Ainsi les réseaux sociaux seront vraisemblablement le lien pour une communication entre la machine et l’homme. D’un côté, la machine pourra connaître l’homme grâce aux données des réseaux sociaux et de l’autre l’homme aura plus confiance en la machine qui la connait. Mais regardons moins loin dans le futur et plus sur le contenu des réseaux sociaux dans un futur proche.

projection-court-long-terme-du-temps

Une projection à court terme

 

Ce que l’on constate aujourd’hui, c’est une augmentation de l’intérêt pour les contenus vidéo et immédiats. On le retrouve avec des records de vues sur des plateformes comme Youtube et des réseaux qui mettent en avant la possibilité de faire et partager des lives et des storys. Les nouveaux réseaux sociaux comme Tik Tok symbolisent bien ce nouvel élan. Ce réseau social permet de partager de courtes vidéos rapidement à un large public. Il est très populaire chez les jeunes et certaines célébrités.

Sur les réseaux sociaux, pour les comptes les plus populaires, on ne retrouve généralement non pas des entreprises mais ce que l’on nomme des influenceurs. Ces personnes qui ont acquis une forte notoriété grâce et avec les réseaux sociaux. On peut alors facilement imaginer dans un premier temps que les publications textuelles disparaissent petit à petit et qu’elles soient réservées pour les commentaires des lives et vidéos pour favoriser encore un peu plus l’interaction.

L’autre évolution d’ordre un peu plus commerciale sera surement un changement dans la consommation et la publicité sur internet. En effet, en vente l’un des leviers les plus puissants est la recommandation client. Si une de vos connaissances vous recommande un produit, vous aurez plus tendance à l’acheter qu’un produit que l’on peut voir sur une publicité classique. Car nous avons plus tendance à faire confiance à nos proches qu’à une entreprise. Les entreprises le savent bien et nombreuses sont celles qui aujourd’hui ajoutent de l’émotion et du lien dans leur communication. Avec par exemple l’utilisation du Storytelling.

Ainsi dans un futur proche la publicité pourrait majoritairement passer par ces personnes que nous avons qualifiées d’influenceurs. Une nouvelle forme de vente par le Social Selling et la recommandation pourrait remplacer purement et simplement toutes les publicités que nous connaissons actuellement. Cela grâce à un taux de conversion bien supérieur à des médias plus classiques comme la télévision, la radio, la télévision, la presse. Un système qui pourrait s’avérer très lucratif pour les entreprises et avantageux pour les réseaux sociaux. Il y a ainsi une forte probabilité que cela se réalise dans les années à venir.

Voilà quelques exemple de prédictions sur l’avenir des réseaux sociaux à plus ou moins long terme. Et vous qu’en pensez vous ?

Share This