Repenser le référencement naturel avec la recherche vocale

Repenser le référencement naturel avec la recherche vocale

Repenser le référencement naturel avec la recherche vocale

Les assistants vocaux prennent une telle place dans notre quotidien qu’on évalue aujourd’hui à plus de 40 % la part des recherches formulées à l’oral sur le web. Impulsée par les assistants personnels de type Google Home, Siri et Alexa, la recherche vocale s’est développée de manière spectaculaire avec l’usage des smartphones. Les nouveaux enjeux de référencement nés avec l’utilisation toujours croissante de la recherche vocale sont donc aussi intrinsèquement liés à l’adaptabilité aux mobiles. INWIN vous accompagne dans votre transition vers un référencement adapté aux nouvelles pratiques des internautes.

Le succès de la technologie vocale

Le nombre de 3 milliards de requêtes vocales quotidiennes dans le monde en 2018 a plus que doublé en 2020. Ce protocole de recherche internet doit une grande part de son succès à la nette amélioration de sa fiabilité. Son efficacité actuelle est sans comparaison avec celle du début des années 2000 : elle affiche aujourd’hui un taux d’erreur par mot proche des 5%, contre plus de 40 % il y a 20 ans.

 

Les progrès de l’intelligence artificielle se traduisent naturellement par un usage accru de ses services : la recherche vocale est aujourd’hui privilégiée à la requête écrite par 30 à 40 % des utilisateurs quand elle est possible. La raison de ce succès réside dans son accessibilité, avec le développement des smartphones dans tous les foyers, mais aussi dans sa praticité : la recherche vocale a pour grand avantage d’être utilisable en mains libres. Elle offre aux personnes qui ne tapent pas vite, notamment sur les petits écrans des mobiles, une solution simple et rapide de recherche.

De nouveaux modes de recherche

L’essor de la recherche sur mobile a contribué à l’essor de la recherche vocale. Ces nouveaux modes de navigation et d’utilisation des moteurs de recherche impliquent une transformation des méthodes de référencement pour les sites.

 

Avec la recherche vocale émergent en effet de nouveaux enjeux. En premier lieu, l’existence d’une « réponse vocale » : très fréquemment, le moteur de recherche est lui aussi utilisé en mode vocal afin d’obtenir une réponse à la requête hors écran. Alors que nombre de requêtes écrites ont pour objectif de voir apparaître une sélection de résultats pertinents de la part du moteur de recherche, les requêtes orales attendent généralement une réponse directe de la part de l’assistant vocal. Elles sont donc souvent formulées de manière interrogative. Les assistants vocaux ont développé des outils d’analyse différents pour comprendre et répondre de manière pertinente à des requêtes formulées sur ce mode conversationnel, qui implique davantage de mots que la requête écrite. Le moteur de recherche sera utilisé par l’assistant de manière à trouver une réponse appropriée et non plus une association pertinente de mots-clefs.

La nécessité de s’adapter

Nombre de mots plus grand, langage articulé, requêtes interrogatives, attente d’une réponse vocale … ces nouveaux modes d’utilisation des moteurs de recherche impliquent une nouvelle manière pour les entreprises de se positionner. La stratégie de référencement doit être repensée dans son ensemble pour être efficace dans le cas de requêtes classiques comme d’une recherche vocale.

Il faut garder à l’esprit que la concurrence est renforcée : au lieu d’une dizaine de résultats sur la première page de résultats de recherche comme sur un écran d’ordinateur, l’écran de smartphone n’en affichera généralement que 3 ou 4. Dans le cas d’une réponse vocale, un seul sera énoncé par l’assistant. La position 0 est donc le but à atteindre pour être visible à l’heure du règne de la recherche vocale. C’est toute la hiérarchie du ranking qui est ainsi transformée !

 

Un requis préalable est absolument nécessaire pour repenser son référencement en prenant en compte la recherche vocale : l’optimisation de votre site pour les mobiles ! Les algorithmes de google favorisent un site web responsive, qui offre une expérience utilisateur fluide sur les appareils mobiles. Si l’adaptabilité à la recherche vocale est un défi supplémentaire, il ne peut être relevé qu’avec un site mobile-friendly.

 

S’adapter aux nouvelles pratiques mobiles inclut de ne pas négliger le référencement local, en veillant à faire apparaître une notion géographique dans le contenu de votre site et à créer une fiche Google My Business.

 

Il est également essentiel de veiller au temps de chargement de vos pages : pour une bonne utilisation sur mobile, et donc pour un meilleur classement par les Google bots, il devra être inférieur à 4 secondes.

 

Les techniques de référencement visant la recherche vocale

L’un des aspects les plus frappants de la recherche vocale est le remplacement de mots clés par des phrases. Cette caractéristique bouleverse les stratégies SEO telles qu’elles étaient jusqu’alors pensées. La mission du marketing digital sera non seulement d’identifier les mots clés principaux les plus concurrentiels, mais aussi de se positionner sur les mots-clés de longue traîne.

 

Le contenu de votre site web devra être enrichi d’une sémantique et d’une syntaxe adaptées à ces nouveaux modes de recherche. Il faudra anticiper les demandes des internautes pour y apporter des réponses précises, détaillées et géolocalisées. Les outils actuels comme Answer the Public sont très utiles pour identifier les besoins des internautes utilisant la recherche vocale.

 

Les pages que favorisent les assistants de recherche vocale ont pour caractéristiques :

– Un temps de chargement court

– Un contenu de plus de 2000 mots

– Une syntaxe fluide

– Un format questions/réponses

 

Les techniques de SEO ne sont pas supplantées par ces nouvelles stratégies : l’AEO, (Answer Engine Optimization) est une stratégie complémentaire qui vise à apporter à un site la même qualité de référencement pour une recherche vocale que pour une recherche écrite. La tendance indique qu’elle constituera un aspect de plus en plus crucial du référencement naturel.

 

Les règles actuelles du SEO restent valables : il est nécessaire d’opter pour un contenu de qualité, informatif et non dupliqué. L’AEO rend plus indispensable encore l’utilisation d’un vocabulaire varié et l’intégration de mots-clés de longue traîne.

La structure du contenu et sa hiérarchisation restent plus que jamais en jeu : le contenu sémantique doit être structuré par des titres. En appui, la création de Rich Snippets de qualité permet d’effectuer d’une pierre deux coups, en visant les extraits enrichis sur les pages de résultats de Google et la position 0 sur les recherches vocales.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *