La vitesse de chargement d’un site a aujourd’hui un impact important dans sa consultation par des internautes : votre site se doit d’être rapide pour ne pas risquer de voir une partie de votre audience fuir avant même que la page ne se soit affichée. C’est également un critère qui a son importance dans votre référencement par Google. Il est donc plus que conseillé d’optimiser la vitesse de son site pour ne pas rater sa visibilité auprès de son audience cible.

Je souhaite améliorer mon site, mais comment tester la vitesse ?

Le mieux et le plus simple, c’est d’utiliser l’outil Pagespeed Insight de Google, qui va vous attribuer une note sur 100 pour la version classique et mobile de votre site. Une liste d’optimisations possibles vous est donnée pour vous aiguiller sur les améliorations à apporter.

Pour l’utiliser, c’est ici : pagespeed insight

Voici nos conseils pour améliorer la vitesse de chargement de votre site internet : 

1.     Sur WordPress : ne surchargez pas votre site d’extensions !

Si votre site est construit à partir du CMS WordPress, il y a de fortes chances qu’il utilise des extensions pour plusieurs de ses fonctionnalités.

Apportant fonctionnalités et effets en tout genre, les extensions sont une vraie force de WordPress. Cependant comme toute bonne chose il y a forcément un point noir : La vitesse de votre site va avoir tendance à en souffrir.

Pourquoi ? 

Pour charger une page, des demandes vont être faites à votre serveur (où est hébergé votre site) pour créer l’affichage que vous retrouvez via votre navigateur.

Sur ce principe il faut savoir que plus il y a d’extensions impliquées dans le fonctionnement d’une page, plus le nombre de demandes vers votre serveur pour afficher votre page va être élevé. Ainsi avec un trop grand nombre d’extensions, vous allez ralentir l’affichage de votre page à cause d’un trop gros nombre de requêtes.

Résultat des courses, votre serveur met plus de temps à traiter la totalité de demandes nécessaire pour l’affichage complet de votre page qui peut demander plusieurs secondes supplémentaires !! C’est énorme dans le cadre du chargement d’une page web.

Ne sélectionnez donc que les extensions qui ont réel intérêt dans l’atteinte de vos objectifs ou pour les fonctionnalités de votre site.

 

2.     Optimisez vos images 

Lorsqu’on créé un site internet (que ce soit soi-même ou par un prestataire) il est tout à fait normal d’y insérer des images pour illustrer parfaitement le message que l’on cherche à faire passer via notre site.

Mais pensez bien à les optimiser ! L’optimisation des images d’une page est une chose primordiale pour en améliorer la vitesse, certainement ce qui va avoir l’impact le plus fort. En effet, en moyenne 90% du poids d’une page provient des images présentent dessus. Pour être rapide à charger, une page se doit d’être extrêmement légère : inférieur à 2MB si possible. Sachant qu’une image non compressée en moyenne peut varier entre 1 et 10 MB, il est donc plus que conseillé de vérifier la taille de vos images sur votre site et de les optimiser.

Comment optimiser vos images ?

Diminuez la résolution de vos images : Sachant qu’aujourd’hui la résolution standard de la majorité des écran d’ordinateurs est le « 1080p » (1920 pixels de largeur sur 1080p de hauteur), je vous conseille de viser cette résolution pour vos images.

Choisissez bien votre format : Format jpeg ou png ? Le choix du format a aussi son impact sur la qualité, si le png permet une qualité optimale, le jpeg lui permet un gain considérable sur le poids de l’image avec une qualité moindre certes mais plus que correct en fonction de l’utilisation que vous en faites, à vous de juger en fonction de vos objectifs le choix du format.

Bien sûr il n’existe pas de solution magique, l’optimisation se fera forcément au détriment de la qualité de l’image mais l’objectif est de trouver le bon compromis, puisqu’à quoi bon avoir une image de qualité si personne ne parvient à l’afficher et à quoi bon avoir un site rapide si les images sont « baveuses ».

 

3.     Eviter la surcharge d’effet sur votre site

Lorsqu’on réalise son site internet, il est normal de vouloir le rendre agréable à l’œil et intuitif pour le visiteur via des effets et éléments graphiques. Il faut cependant veiller à pas surcharger d’effets votre site.

Sur le même principe que les extensions WordPress plus haut, plus il y aura d’effets/éléments, plus la charge des fichiers css et js pour le serveur sera élevée. Ainsi on risque d’alourdir et de ralentir drastiquement le chargement et la navigation sur son site internet. En pratique le site pourra mettre plusieurs secondes à se charger mais en plus pourra rencontrer des problèmes de performances sur les machines les moins performantes.

Pas besoins de trop d’artifices, un site propre qui répond vite est un site qui fournira une bonne expérience utilisateur.

 

4.     Activez la mise en cache sur votre site

Avant toute chose, qu’est-ce que la mise en cache ?

Littéralement « La mise en cache permet de réduire la consommation de bande passante, la charge du serveur web (les tâches qu’il effectue), ou d’améliorer la rapidité de consultation lors de l’utilisation d’un navigateur web. »

En d’autres termes, la mise en cache va permettre de créer un fichier compressé de votre site qui sera servi lorsqu’un internaute voudra afficher la page en lieu et place de votre site internet. Cela va permettre d’alléger la charge serveur et donc d’améliorer la vitesse de chargement de votre site internet.

Le gain peut être assez significatif, je vous conseille donc fortement de le mettre en place.

Si vous êtes sous WordPress, de nombreuses extensions permettent de la mettre, mais la majorité sont payantes :

 -La meilleure extension de cache WP Rocket couteux mais efficace.

 -En solution gratuite vous pouvez vous tourner vers WP SuperCache

Si vous n’êtes pas sous WordPress ou que vous n’avez pas la main sur votre site, je vous conseille de voir avec votre Webmaster ou votre prestataire pour la mise en place du cache.

 

5.     La minification de votre code 

Qu’est-ce que c’est ?

La minification est une méthode qui permet d’alléger le poids d’une application, d’une page web ou d’un script. Cette méthode s’applique à beaucoup de langages informatiques dont les langages web tels que le CSS, Javascript ou encore HTML.

Elle va donc être très utile dans le cas de l’optimisation de la vitesse d’un site internet puisqu’elle permet concrètement d’éliminer tout le surplus présent dans nos fichiers html, css et js qui n’est pas nécessaire à la compréhension du code de notre site par nos machines (commentaires, sauts de lignes et espaces).

La suppression de ces éléments fait que le code va prendre moins de place sur le disque et donc va alléger le poids global de votre page.

Pour le mettre en place sur WordPress il existe de nombreuses extensions. Généralement les extensions de cache le proposent (Vous pouvez vous référez aux propositions de la partie précédant). Pour ma part je vous propose d’utiliser l’extension « Autoptimize » qui est gratuite et permet un bon gain de performances.

Comme pour la mise en cache, je vous conseille de voir avec votre Webmaster ou votre prestataire pour sa mise en place.

Share This